header forum
Forum Metal de la Communauté Metalship
Partie forum metal de la communauté Metalship, avec concerts, news, critiques libres et découvertes de groupes, ainsi que forums officiels de groupes et assoces.

Accueil ForumMetalshipConnexion
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
 Batman 1.0 - L'Ombre du Chevalier Noir 
Auteur Message
niveau 9Elric des Dragons
Grand Sage (Sans-tribus)


Homme Inscrit le : 30 mai 08
Messages : 10050
Localisation : Lyon, FR

Signaler ce message Répondre en citant
MessageSujet: Batman 1.0 - L'Ombre du Chevalier Noir   Heure du post :jeu. 12 août 10 - 17:55

Je vais vous mettre ne ligne le début de mon scénario de Batman que je compte soumettre à DC Comics d'ici un an ou deux, en espérant trouver un dessinateur capable de retranscrire ce que je veux, ainsi que les émotions, dans un style proche de Walking Dead pour les déclinaisons de gris. Je ne veux pas qu'il soit en couleur, ça égaierait l'histoire et je ne le veux pas. Juste du rouge pour le sang ou le rouge à lèvre...



Gotham, la nuit. Les Tours Jumelles s'élèvent comme deux flèches dans l'obscurité. Il n'y a pas de lune. Elle a longtemps brillé sur la ville avant que la pollution ne rende la voûte étoilée obsolète. La nuit est noire comme le désespoir. Et dans les rues, lourdement éclairées par les lampadaires et les lumières des immeubles il n'y a plus d'espoir. Les prostituées tapinent à découvert, dans les quartiers les plus huppés comme les plus défavorisés. Dans des ruelles sordides, de la drogue passe de main en main, des meurtres sont perpétrés, des viols sont commis. Retirer de l'argent à un distributeur, après minuit, c'est s'exposer au mieux au racket, au pire à la mort pour peu que l'on essaye de protéger ses maigres biens. Et la police ferme les yeux, trop souvent. Les agents fiables représentés par Jim Gordon ou Harvey Bullock sont trop peu nombreux pour lutter face aux dangers des rues et la corruption qui gangrène les rangs des flics.

Dans les bars et les pubs, la vie est différente. Comme figée dans le temps. Comme si les horreurs de l'extérieur venaient trouver une trêve à ces endroits. L'alcool est une échappatoire. On s'y réfugie, on le boit sans délectation. Là aussi les prostituées ont leur place. Pour faire passer le goût du foutre, d'une chair mal lavée. Là, elles ne draguent pas et tentent elle aussi d'oublier. Des hommes jouent au billard ou aux fléchettes, des groupes irlandais se donnent en spectacle dans des arrières salles, sur des estrades branlantes. Et de temps en temps, sur les murs, on trouve une affiche électorale pour le compte d'un jeune procureur, Harvey Dent, qui, par un jeu de lumière pervers, a la moitié gauche du visage plongée dans l'ombre.

Gotham, c'est la folie. Et son symbole est l'Asile d'Arkham. Le manoir sinistre est situé sur la Presqu'ile, c'est une bâtisse de pierre brute, toute en angles et en tours. Plusieurs bâtiments modernes forment comme des excroissances malsaines, des kystes où les internés subissent des traitements de choc et où les médecins pratiquent des expériences comme le docteur Jonathan Crane, un homme jeune aux cheveux châtain, le regard aigu derrière ses fines lunettes cerclées, qui observe avec un sourire rêveur un détenu se tordre de douleur en hurlant, sanglé sur un lit de camp, entouré de deux infirmiers.

Mais la folie, à Gotham, prend bien des visages. Il y a cette femme, assise dans son canapé de cuir. Un dry martini est posé sur la table basse en verre, deux olives vertes piquées de cure-dents reposent tranquillement au fond. Elle est au téléphone, elle est en larmes. Elle parle à son amant.
- Non Charlie, pas ce soir. Et non, on ne peut pas parler librement. Je crois que Steven se doute de quelque chose...
Et l'on s'aperçoit que sur une cheminée fictive trône une urne funéraire ornée d'une plaque argentée, sur laquelle est gravé un état civil : Steven Azzarello. Dans le salon, la femme a raccroché et éclate en sanglots.

"Gotham City. L'une des plus grandes ville au monde. Une ville où la criminalité est telle qu'elle n'attire que les desperados et les suicidaires comme touristes. Une ville gangrenée par la corruption et les mafias qui se la partagent en un certain nombre de territoires, qui tombent les uns après les autres pour devenir une Pieuvre unique, aux tentacules innombrables. Gotham est un cancer. Et je serai le chirurgien qui l'exciserait. Parce que c'est MA ville."

Batman se tient sur une gargouille au sommet de l'une des Tours Jumelles. Il est enveloppé de sa cape aux bords déchiquetés. Il n'est pas forcément massif. C'est son armure en kevlar noir qui affirme le dessin de ses muscles. Une chauve souris stylisée orne sa poitrine, tandis qu'un masque rappelant cet animal recouvre le haut de son visage, laissant le bas à découvert, montrant un menton volontaire et une bouche fine, serrée en une moue sévère. Une ceinture entoure sa taille. Elle est équipée de sacoches ainsi que de pôles magnétiques sur lesquels sont accrochés des objets métalliques en forme de chauve souris. Ses mains sont couvertes par des gants équipés chacun de trois excroissances pointues et rigides.

Il écarte les bras et se laisse tomber dans le vide. Sa cape se rigidifie et il peut planer jusqu'à un autre point d'observation.

"Gotham est ma ville. Et elle n'est pas assez grande pour toute cette criminalité."



(à suivre...)

____________
Fuck you and your killing lies
I hate your pissing attitude
Why did you have to go so low
Truler - Copycat !

(Lacrimosa, Copycat, 1995)


JE NE SUIS PAS GEEK !
(C'est Andromalius le Geek !)
niveau 5Sick Fetus
Charlatan (Artistes)


Femme Inscrit le : 29 déc. 09
Messages : 2580
Localisation : Tours, FR

Signaler ce message Répondre en citant
MessageSujet: Re : Batman 1.0 - L'Ombre du Chevalier Noir   Heure du post :ven. 13 août 10 - 08:06

La grande classe!

____________
niveau 2WP
Diablotin (Damnés)


Femme Inscrit le : 30 nov. 09
Messages : 2030
Localisation : , FR

Signaler ce message Répondre en citant
MessageSujet: Re : Batman 1.0 - L'Ombre du Chevalier Noir   Heure du post :ven. 13 août 10 - 08:30

...

____________
No pain, no game

"Je sais que rien n'est fiable, que tout se défait, que tout fane et que tout meurt. La vie abîme les vivants et personne, jamais, ne recolle les morceaux, ni ne les ramasse." O.Adam Falaises
niveau 3zarozinia
Charrier (Egyptiens)


Femme Inscrit le : 16 oct. 09
Messages : 2935
Localisation : Saint Léonard de Noblat, FR

Signaler ce message Répondre en citant
MessageSujet: Re : Batman 1.0 - L'Ombre du Chevalier Noir   Heure du post :ven. 13 août 10 - 08:36

Quelle plume !

____________
Alien Geek Power !
niveau 3Angu$
Légionnaire (Romains)


Homme Inscrit le : 25 juil. 09
Messages : 2626
Localisation : Paris, FR

Signaler ce message Répondre en citant
MessageSujet: Re : Batman 1.0 - L'Ombre du Chevalier Noir   Heure du post :ven. 13 août 10 - 11:19

J'attends la suite pour donner un avis, mais ca démarre plutôt bien.

____________

Expériences metallistiques en tout genre, c'est par ici => https://www.youtube.com/playlist?list=PLkG_2CIrdPvxhpoqthf8EZUebMXmewHam
niveau 9Elric des Dragons
Grand Sage (Sans-tribus)


Homme Inscrit le : 30 mai 08
Messages : 10050
Localisation : Lyon, FR

Signaler ce message Répondre en citant
MessageSujet: Re : Batman 1.0 - L'Ombre du Chevalier Noir   Heure du post :sam. 14 août 10 - 18:27

Une rue sombre, derrière un cinéma. Le sol est jonché de détritus et de feuilles mortes ; une poubelle a été renversée et deux rats se disputent un emballage de fast-food contenant encore une moitié de burger. Un vent discret soulève paresseusement les feuilles, sans arriver à les déplacer bien loin. Des éclairs zèbrent le ciel, un orage se déclare.

Un couple afro-américain traverse la ruelle, essayant d'éviter les zones d'ombre en passant de flaque de lumière à flaque de lumière. Ils ne sont pas rassurés et si l'homme essaye de garder contenance, la femme, elle, fait clairement savoir ses craintes.

- Tu es certain que c'est sûr ?
- Non, mais c'est un raccourci. Il va pleuvoir et toi comme moi n'avons pas envie d'être trempés.

Derrière eux, une ombre violente se dresse. On ne distingue qu'une silhouette noire dont le bras droit se termine par une lame effilée, un couteau. Quand l'homme entre dans la lumière, on découvre un colosse de près de deux mètres de haut, tout en muscles. Il porte des rangers, un pantalon de treillis, un t shirt militaire. Il a les cheveux courts, dissimulés par une casquette de la guerre de Sécession, côté sudiste. Son visage est déformé par un rictus malsain. Les dents sont gâtées, celles du bas commencent à pourrir. Une cicatrice barre son visage du bas de la mâchoire jusqu'à l'arrête du nez, sous l'oeil gauche. C'est un prédateur, il est silencieux. Le couple ne découvre sa présence que lorsqu'il retourne de force le jeune homme noir et lui place le couteau, militaire, sous la gorge. La femme pousse un cri. L'agresseur la fait taire d'un revers de la main ; elle se retrouve à terre, une main sur la bouche, du sang perle entre ses doigts et se détache atrocement sous la lumière crue du lampadaire. La lame est placée sous la gorge du jeune homme.

- Toi le négro, tu vas commencer par me filer ton portefeuille. Puis pendant que je violerai ta négresse, tu vas m'encourager. Tu essayes quoi que ce soit, elle aura ses tripes sur l'asphalte. Tu piges ?

Le jeune noir regarde sa copine, les yeux exorbités par la peur. Son amie lui en adresse un en réponse, chargé de rancoeur et de désespoir. L'homme tend son portefeuille. La fille ferme les yeux. L'agresseur se penche vers elle, la pointe du couteau se glisse sous son chemisier...

L'individu pousse un cri. Il lâche son couteau. Il lève sa main et constate qu'un petit objet aux bords tranchants y est planté. Le sang coule paresseusement. Il pousse un nouveau cri : un autre de ces objets vient de se ficher dans son épaule gauche.

- Merde ! hurle l'homme. Montre-toi ! Où es-tu ?

Une vois désincarnée lui répond, sur la droite (caractérisée par une bulle noire chaque fois que Batman en tant que tel parle).

- Ici.

Puis la voix s'élève de nouveau, sur la gauche de l'homme.

- Ou là.

L'agresseur commence à paniquer. Il se met sur la défensive. La femme s'est relevée et se blottie dans les bras de son ami. Personne ne sait ce qui se passe mais la tension est palpable. Un éclair déchire le ciel et l'agresseur pousse un cri en découvrant la silhouette de Batman accroupi sur un mur, la position assurée par la main droite, dans une posture angoissante. L'obscurité revient. Le truand transpire abondamment. Il a peur. Très peur. Il n'est pas certain de ce qu'il a vu, s'il a bien vu quelqu'un, ou quelque chose.

- Viens dans la lumière ! beugle-t-il. Viens là, que je te vois ! Viens là si t'es un homme !
- Derrière toi, répond la voix désincarnée.

L'homme ouvre grand les yeux, imités par sa bouche. Il est complètement terrifié. Derrière lui, la masse de Batman se détache. Il ne peut réagir, le temps ne lui en a pas été laissé ; le justicier a pris le poignet de l'homme dans sa poigne et de la main gauche, donne un violent coup dans le coude. Le bras, ainsi tendu, casse. Sous la pression, l'os déchire la chair. L'agresseur, devenu victime, hurle de plus belle en regardant, les yeux exorbités, sa blessure. Un coup dans le dos le force à se mettre à-genoux. Il gémit, il sanglote, tandis qu'une main gantée se referme sur son cou et qu'un visage dissimulé sous un masque macabre se penche vers le sien. Le voyou transpire abondamment sous l'effet cumulé de la peur et de la douleur. Son regard ne peut se détacher de ce profil angoissant.

- T'es qui, bordel, t'es qui ?
- Je suis Batman. Propage mon nom dans ton milieu. Donne mon nom aux flics. Dis à tous que le règne de la terreur va changer de visage à Gotham. Dis à tous que les honnêtes gens peuvent dormir tranquilles. Je suis là pour eux. N'oublie pas mon nom : Batman.

Et il applique une pression sur l'épaule de l'homme qui s'évanouit. Batman se redresse. Le couple a déjà pris la fuite, l'homme sans se soucier de son porte-feuille. La femme, elle, s'est arrêtée pour contempler un bref instant la silhouette du justicier sous la lumière crue du lampadaire. Au loin, une sirène retenti.

Batman fouille dans une de ses sacoches et en sort une petite masse de pétales roses rouges.


(à suive...)

____________
Fuck you and your killing lies
I hate your pissing attitude
Why did you have to go so low
Truler - Copycat !

(Lacrimosa, Copycat, 1995)


JE NE SUIS PAS GEEK !
(C'est Andromalius le Geek !)
niveau 3Angu$
Légionnaire (Romains)


Homme Inscrit le : 25 juil. 09
Messages : 2626
Localisation : Paris, FR

Signaler ce message Répondre en citant
MessageSujet: Re : Batman 1.0 - L'Ombre du Chevalier Noir   Heure du post :sam. 14 août 10 - 21:15

J'espère que tu m'en voudras pas, le style est très bon, ceci dit ce que tu racontes est assez cliché et banale ( contrairement à ce que t'avais fait dans "Elle" que tu n'as d'ailleurs toujours pas fini il me semble x) ). Mais je vois deux explications possibles à cela: la première c'est que l'univers en lui même ( celui de Batman, Gottham et tout ) nous est déjà connu, l'univers BD super heros est un univers familier, et la deuxième que c'est peut être justement voulu.

____________

Expériences metallistiques en tout genre, c'est par ici => https://www.youtube.com/playlist?list=PLkG_2CIrdPvxhpoqthf8EZUebMXmewHam
niveau 5Sick Fetus
Charlatan (Artistes)


Femme Inscrit le : 29 déc. 09
Messages : 2580
Localisation : Tours, FR

Signaler ce message Répondre en citant
MessageSujet: Re : Batman 1.0 - L'Ombre du Chevalier Noir   Heure du post :ven. 20 août 10 - 11:22

Moi je tenterais presque de mettre ça sur planche!

J'essayerai, quand j'aurai un moment.

____________
niveau 9Elric des Dragons
Grand Sage (Sans-tribus)


Homme Inscrit le : 30 mai 08
Messages : 10050
Localisation : Lyon, FR

Signaler ce message Répondre en citant
MessageSujet: Re : Batman 1.0 - L'Ombre du Chevalier Noir   Heure du post :ven. 20 août 10 - 13:41

Gotham City, 20 ans plus tôt...

"Les souvenirs, qui sont ceux d'un enfant de huit ans, ne devraient pas être en noir et blanc. Ils ne devraient pas être tristes. Non, à cet âge-là, tout devrait être en couleur, nimbé des teintes de la joie. Pas pour moi. Vingt ans. Jour pour jour. Deux destins irrémédiablement brisés. Une mort en sursis, la mienne. Car mon tour n'était pas venu à ce moment là. Elle aurait du. La souffrance qui en a découlé est toujours là. Froide, abjecte, devenant colère avec le temps, se transformant en une entité propre qui peu à peu prend le contrôle de mon être. Certaines choses sont irrémédiablement injustes. Deux morts et demi. J'ai perdu mon âme. Survivre devient l'excuse de la vengeance. Cela doit aller au-delà. Je ne suis pas un cas isolé. La fortune de mes parents a fait que les journaux ont dévoré la charogne de ce fait divers sordide et pourtant si commun à Gotham City. Cela doit cesser. Les nuages qui recouvrent la ville depuis doivent se déchirer afin qu'enfin le soleil puisse se déverser sur les quartiers et avec lui, l'espoir. Un homme en proie au désespoir, le spectre du chômage mordait sans concession à cette époque. Joe Chill. La détresse conduit à des extrémités et c'en était une. Je peux comprendre. pardonner ? Non, je ne peux pas. Le premier coup de feu a été un accident. Mortel. Mon père s'est écroulé, le plastron de sa chemise se teintant d'un liquide sombre. Ses yeux tremblèrent un instant. Il me dit que ça ira ; son regard devient fixe. il a menti. Mère hurlait, l'homme paniquait. il a voulu lui arracher son collier de perles, elle s'est débattue, pas par rébellion face au vol, elle s'en moquait complètement. Son mari, mon père, était à terre, mort, son fils prostré sur lui, incapable de bouger, de pleurer même. L'incompréhension face à une violence née de la pauvreté et qui a dégénéré. L'homme a paniqué quand le collier s'est cassé. La seconde cartouche a traversé la tête de ma mère d'une tempe à l'autre. Son sang, sa cervelle et des éclats d'os m'ont maculé. Je n'ai pas réagi. J'étais en tête à tête avec l'oeil noir du revolver, pensant que c'était mon tour. Il fallait boucler la boucle, recomposer la famille. L'homme était paniqué, mais il n'était pas un assassin, il a fui, abandonnant un enfant de huit ans qui désirait mourir malgré son jeune âge. Un monde venait de s'écrouler. La voix m'était revenue et avec elle, les couleurs..."

Pendant que Batman se souvient du meurtre de ses parents, on découvre la scène en noir et blanc. De la sortie du cinéma le Monarque où l'on jouait Zorro avec Douglas Fairbanks Jr, reprise d'un vieux film. Thomas et Martha Wayne, bras dessus bras dessous, regardent tendrement le jeune Bruce, huit ans, qui imite Zorro. Ils pénètrent dans la même ruelle où Batman vient d'intervenir. Elle n'est guère différente de ce qu'elle est aujourd'hui. Elle est sale et mal fréquentée. Un homme mal rasé, les cheveux gras, portant un trench coat élimé, surgit de l'ombre et braque une arme vers le couple. Bruce est terrifié et se blottit contre la jambe de son père. Thomas Wayne est un homme instruit et philanthrope. Il tend les mains en signe d'apaisement, puis son erreur est d'en plonger une dans la poche intérieur de sa veste pour y chercher son portefeuille. L'homme a cru qu'il allait sortir un pistolet, il a tiré. Thomas s'écroule, les billets volent autour de lui, maculés de sang. Un sang noir. Martha hurle, cherche à prendre son mari dans ses bras. L'agresseur, lui, essaye de lui voler son collier, ce dernier se casse, les perles tombent et rebondissent partout, vont se coincer dans les interstices des pavés. Un éclair blanc dans la nuit et Martha s'effondre à son tour. L'homme braque son arme sur Bruce. Il tremble, il transpire abondamment, puis il baisse le bras avant de prendre la fuite en courant, laissant derrière lui un enfant hurlant. Le sang par terre, est noir. Puis de case en case, il devient rouge alors que la scène s'éclaircit.



Des pétales de roses rouges, par terre, comme autant de gouttes de sang. Jim Gordon les observe distraitement, tandis que Harvey Bullock mâchonne son cigare en observant l'ambulance s'éloigner, l'air rêveur.

- C'est bien la première fois que je vois un salopard supplier qu'on le boucle, dit-il.
- Et que penses-tu de ce fameux Batman ?
- Là, je crois qu'il n'y a que le vampire qui tend au délire. T'as vu ce qu'on lui a retiré du corps ?
- Oui, et c'est ça qui m'inquiète, soupire Gordon en s'allumant une cigarette. On est déjà surchargé, si l'on doit gérer un justicier en ville, nous sommes mal.
- D'un autre côté...
- Oui ?
- Il pourrait nous tirer une sacrée épine du pied mine de rien. Un type qui n'est pas coincé par les procédures et qui agit à sa guise, ben ça peut nous faciliter la tâche.
- Harvey, un type qui ne suit pas les procédures, c'est un criminel en puissance, peu importent ses actes. Et vu comme l'autre raclure était terrifié, je ne veux pas être celui qui aura à l'appréhender.

Gordon et Bullock échangent un regard éloquent. La différence entre les deux hommes est flagrante. Le premier est grand, mince, les cheveux et la moustache rendus prématurément gris par les épreuves, le visage marqué dont les traits, tirés par la fatigue, sont accentués par ses lunettes. Bullock, est plus petit, plus gras, il commence a perdre ses cheveux noirs et gras. Il a un aspect plus négligé, dû à une vie de célibat forcené.

Plus haut, accroché à une corniche d'un immeuble, Batman écoute la conversation avec intérêt. Il semble comprendre qu'il lui faudra du temps pour s'imposer. Le grésillement d'une radio attire son attention. Sous lui, Gordon attrape le micro de la radio par la fenêtre ouverte de la voiture de service.

- Gordon.
- Lieutenant ? Nous avons un gros souci. Le fils de Clark Miller a été kidnappé. Sur place, on a appréhendé à tout hasard Simon Fist qui trainait dans le coin. On l'a amené à Gotham Centrale, on vous attend pour l'interroger.
- Bordel. on arrive. Bullock ! On se taille, le gosse de Miller a été enlevé.
- C'est qui Miller ?
- Bon sang, mais tu ne connais pas tes collègues de boulot ?
- Que ceux qui sont à-même de m'offrir un cigare.

Au dessus d'eux, la corniche est vide.

(à suivre...)

____________
Fuck you and your killing lies
I hate your pissing attitude
Why did you have to go so low
Truler - Copycat !

(Lacrimosa, Copycat, 1995)


JE NE SUIS PAS GEEK !
(C'est Andromalius le Geek !)
Poison-Heavy
Délinquant (Sans-tribus)

Inscrit le : 18 avril 10
Messages : 721
Localisation : ,

Signaler ce message Répondre en citant
MessageSujet: Re : Batman 1.0 - L'Ombre du Chevalier Noir   Heure du post :ven. 20 août 10 - 14:50

Vivement la suite !

Sérieusement, (oui ça m'arrive) je suis fan !

____________
Pierre
Délinquant (Sans-tribus)


Homme Inscrit le : 31 janv. 09
Messages : 1597
Localisation : Petit bourg, GP

Signaler ce message Répondre en citant
MessageSujet: Re : Batman 1.0 - L'Ombre du Chevalier Noir   Heure du post :dim. 22 août 10 - 22:14

je suis d'accord avec angus.
mais lui la dit gentiment.
pour quoi pour la mienne on me crache littéralement dessus?
Certes c'est mieux écrit que moi mais ça reste banal quand même(ça veut pas dire que c'est mauvais!)

____________
1,2 1,2,3 ,1,2 ,1,2, 1,2,3 1,2.... =Meshuggah
Bukkake Tsunami Holocaust
niveau 6Metal x Tours
Chevalier (Guerriers)


Homme Inscrit le : 4 août 08
Messages : 1911
Localisation : Tours, FR

Signaler ce message Répondre en citant
MessageSujet: Re : Batman 1.0 - L'Ombre du Chevalier Noir   Heure du post :dim. 22 août 10 - 22:35

Personne n'a été méchant avec toi Pierre. Ils ont juste dit qu'ils n'arrivaient pas lire ce que tu proposais du fait de ta mauvaise grammaire etc... et tout gentiment. Tu sais, je ne sais plus quel membre te l'a dit, c'est très difficile de te lire et de bien rentrer dans ton texte, car on est tout le temps interpelé par toutes tes fautes et de plus à certains moments on doit même te déchiffré, donc c'est très dur d'aller au bout en ayant tout bien compris.

Après de ce qui est pour le texte d'Elric moi j'aime beaucoup, j'adore son style d'écriture et l'ambiance qu'il a amené, mais ça après c'est chacun ses goûts.

____________
www.mxtours.c4.fr ==> Webzine Metal de Tours et Orléans.

Glaurung est mon maître incontesté du Black Metal, m'a permis de sortir de mon ignorance. Cher Glaurung, je te suis redevable...
niveau 5Sick Fetus
Charlatan (Artistes)


Femme Inscrit le : 29 déc. 09
Messages : 2580
Localisation : Tours, FR

Signaler ce message Répondre en citant
MessageSujet: Re : Batman 1.0 - L'Ombre du Chevalier Noir   Heure du post :lun. 23 août 10 - 08:21

Yeah! J'aime!

____________
niveau 1dacedevil
écuyer (Guerriers)


Homme Inscrit le : 26 févr. 10
Messages : 286
Localisation : , FR

Signaler ce message Répondre en citant
MessageSujet: Re : Batman 1.0 - L'Ombre du Chevalier Noir   Heure du post :lun. 23 août 10 - 09:14

Elric je suis fan de batman aussi depuis que je suis petit... j'aimerai te lire mais tu écris trop et je suis un peu flemmard, ceci dit avant la fin des vacances je vais essayer de me motivé !!

____________
niveau 3Angu$
Légionnaire (Romains)


Homme Inscrit le : 25 juil. 09
Messages : 2626
Localisation : Paris, FR

Signaler ce message Répondre en citant
MessageSujet: Re : Batman 1.0 - L'Ombre du Chevalier Noir   Heure du post :mar. 24 août 10 - 14:47

Pierre a écrit :
je suis d'accord avec angus.
mais lui la dit gentiment.
pour quoi pour la mienne on me crache littéralement dessus?
Certes c'est mieux écrit que moi mais ça reste banal quand même(ça veut pas dire que c'est mauvais!)

Bah j'ai été plus gentil peut être parce que déjà on se demande pas ce qu'il a voulu dire tous les trois mots, ce qui fait qu'on rentre beaucoup mieux dans l'histoire, qui est pour moi,certe banale, mais qui a le mérite d'être écrite avec une justesse et une adresse de telle sorte qu'on est quand même pris pas le texte. C'est carré, équilibré et loin d'être maladroit.
Je n'ai jamais craché sur ton histoire, puisque je ne l'ai pas lu, tellement c'était horrible au niveau de l'expression et surtout de l'orthographe et de la grammaire, et pourtant j'étais motivé. Mais bon ici c'est le topic du récit d'Elric donc tu m'en voudras pas que je parle un peu de son texte.
Comme je l'ai dit dans mon précédent post, l'histoire est quelque peu banale, mais le style est très bon, comme dit plus haut, tu as une justesse d'écriture et un bon équilibre entre les détails et le global, ce qui fait que même si le fond n'est pas d'une originalité flagrante, c'est toujours un plaisir de te lire, car on aurait pu très vite tomber dans les excès, excès de détails, excès de glauque ou d'obscurité.

____________

Expériences metallistiques en tout genre, c'est par ici => https://www.youtube.com/playlist?list=PLkG_2CIrdPvxhpoqthf8EZUebMXmewHam
niveau 4Haziel
Guerrier (Guerriers)


Homme Inscrit le : 30 avril 09
Messages : 2239
Localisation : Marseille, FR

Signaler ce message Répondre en citant
MessageSujet: Re : Batman 1.0 - L'Ombre du Chevalier Noir   Heure du post :mar. 24 août 10 - 17:31

En fan de batman, j'ai imprimé ton texte (je préfère lire ce genre de texte sur papier sur mon lit pépère)....et j'ai vraiment adoré ! vivement la suite !

____________
sudo rm -rf /

Don't drink and root
niveau 1dacedevil
écuyer (Guerriers)


Homme Inscrit le : 26 févr. 10
Messages : 286
Localisation : , FR

Signaler ce message Répondre en citant
MessageSujet: Re : Batman 1.0 - L'Ombre du Chevalier Noir   Heure du post :mer. 25 août 10 - 16:44

Ca y est j'ai tout lut... j'attend impatiemment la suite. Pour l'instant c'est vrai ce début est un peu banal, mis tu écris très bien je prend plaisir a lire. Bon courage

____________
Burns
Délinquant (Sans-tribus)


Homme Inscrit le : 10 juil. 10
Messages : 40
Localisation : , CH

Signaler ce message Répondre en citant
MessageSujet: Re : Batman 1.0 - L'Ombre du Chevalier Noir   Heure du post :mer. 25 août 10 - 21:24

T'facon, Batman il mange des enfants.

____________
niveau 7Balgar
Modérateur
Moine (Sans-tribus)



Homme Inscrit le : 30 juil. 10
Messages : 1721
Localisation : Montpellier, FR

Signaler ce message Répondre en citant
MessageSujet: Re : Batman 1.0 - L'Ombre du Chevalier Noir   Heure du post :mer. 25 août 10 - 21:30

* S'installe sur une chaise avec du popcorn et attends*

____________
Attention aux certitudes : un gentil rectangle peut être deux triangles en train de forniquer
niveau 2WP
Diablotin (Damnés)


Femme Inscrit le : 30 nov. 09
Messages : 2030
Localisation : , FR

Signaler ce message Répondre en citant
MessageSujet: Re : Batman 1.0 - L'Ombre du Chevalier Noir   Heure du post :mer. 25 août 10 - 21:38

Balgar a écrit :
* S'installe sur une chaise avec du popcorn et attends*


:D

Tu m'fais une place?

____________
No pain, no game

"Je sais que rien n'est fiable, que tout se défait, que tout fane et que tout meurt. La vie abîme les vivants et personne, jamais, ne recolle les morceaux, ni ne les ramasse." O.Adam Falaises


Dernière modification le mer. 25 août 10 à 21:39 par WP

niveau 3zarozinia
Charrier (Egyptiens)


Femme Inscrit le : 16 oct. 09
Messages : 2935
Localisation : Saint Léonard de Noblat, FR

Signaler ce message Répondre en citant
MessageSujet: Re : Batman 1.0 - L'Ombre du Chevalier Noir   Heure du post :mer. 25 août 10 - 21:48

On prend un banc , je suis candidate aussi.

____________
Alien Geek Power !
niveau 7Balgar
Modérateur
Moine (Sans-tribus)



Homme Inscrit le : 30 juil. 10
Messages : 1721
Localisation : Montpellier, FR

Signaler ce message Répondre en citant
MessageSujet: Re : Batman 1.0 - L'Ombre du Chevalier Noir   Heure du post :mer. 25 août 10 - 21:52

Attendez, je vais aller chercher un canapé d'angle !

____________
Attention aux certitudes : un gentil rectangle peut être deux triangles en train de forniquer
niveau 3zarozinia
Charrier (Egyptiens)


Femme Inscrit le : 16 oct. 09
Messages : 2935
Localisation : Saint Léonard de Noblat, FR

Signaler ce message Répondre en citant
MessageSujet: Re : Batman 1.0 - L'Ombre du Chevalier Noir   Heure du post :mer. 25 août 10 - 22:47

Ok no problem. Je m'occupe du Pop Corn et je suis à vous .

____________
Alien Geek Power !
niveau 4Haziel
Guerrier (Guerriers)


Homme Inscrit le : 30 avril 09
Messages : 2239
Localisation : Marseille, FR

Signaler ce message Répondre en citant
MessageSujet: Re : Batman 1.0 - L'Ombre du Chevalier Noir   Heure du post :jeu. 26 août 10 - 07:25

Bah, attendez moi j'en ramène aussi !!!

____________
sudo rm -rf /

Don't drink and root
niveau 7Balgar
Modérateur
Moine (Sans-tribus)



Homme Inscrit le : 30 juil. 10
Messages : 1721
Localisation : Montpellier, FR

Signaler ce message Répondre en citant
MessageSujet: Re : Batman 1.0 - L'Ombre du Chevalier Noir   Heure du post :jeu. 26 août 10 - 09:23

Bon en attendant le spectacle, j'ai lu le travail d'Elric...

Félicitations, ton écriture est agréable et elle nous plonge au beau milieu de Gotham. Si certains parlent de banalité, je dirais surtout que pour le moment tu es très fidèle au paradigme Batman. On attend donc de voir la suite.

Cependant une question : est-ce que tu as déjà en tête le découpage de ton histoire ?



Edit : Le spectacle n'aura pas lieu Burns s'est fait bannir ! Rentrez-vous braves gens ! Après lu le travail d'Elric bien sûr...

____________
Attention aux certitudes : un gentil rectangle peut être deux triangles en train de forniquer


Dernière modification le ven. 27 août 10 à 08:20 par Balgar

 Réponse rapide
  Page 1 sur 3 Aller à la page : 1, 2 , 3  
Forum Metal - Communauté Metalship :: Taverne du forum principal :: Hors Metal :: Livres et littérature
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet