header forum
Forum Metal de la Communauté Metalship
Partie forum metal de la communauté Metalship, avec concerts, news, critiques libres et découvertes de groupes, ainsi que forums officiels de groupes et assoces.

Accueil ForumMetalshipConnexion
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
 Live Reports d'Heidra 
Auteur Message
niveau 6Heidra
Respo Myspace, Comm'
Virtuose (Artistes)



Femme Inscrit le : 13 janv. 09
Messages : 276
Localisation : Strasbourg, FR

Signaler ce message Répondre en citant
MessageSujet: Live Reports d'Heidra   Heure du post :mar. 29 mars 11 - 06:58

Bonjour à tous !

Mon cher et tendre étant moins disponible sur le webzine, j'ai eu envie de m'essayer aux live reports, et pourquoi pas bientôt, aux interviews.
Ne sachant pas du tout ce que vaut mon travail, j'aurai besoin de vos avis et conseils, pour l'améliorer et avancer dans la bonne direction.
Par avance merci à vous !

Live Report de Voice of Ruin, Evil One et Tankard au Grillen à Colmar.


Samedi 26 mars, rendez-vous à Colmar pour la deuxième journée du festival “Thrash Attacks”. Arkelion, Worn-Out et d'autres groupes locaux se sont produits hier sur la scène du Grillen. Aujourd'hui, c'est du lourd, du très lourd. Après les suisses de Voice of Ruin, c'est au tour des franciliens d'Evil One, en enfin, en tête d'affiche, la légende du thrash allemand : Tankard.

Arrivée à 20h dans la petit salle du Grillen, on assistera à la fin des balances de Voice of Ruin, qui se suivra d'une longue et interminable attente, le concert débutant à 21h.

Voice Of Ruin

Pendant que la salle su remplit petit à petit, une boule d'énergie arrive sur scène avec les hélvètes de Voice of Ruin. C'est jeune, ça bouge bien, ils aiment la musique et ça se voit. Le dynamisme du groupe ne pouvait être que communicatif... mais le public ne répondra pas. On verra quelques têtes dodeliner, mais sans plus.
Malheureusement, malgré les bonnes conditions de son et de lumières dont bénéficiait Voice of Ruin, leur sympathique prestation musicale n'aura pas convaincu. Il y avait peu de monde, et quasiment pas d'applaudissements, pourtant ils nous ont offert une demi-heure d'un live énergique et bien mené, dommage.

Evil One

Avec un public de plus en plus nombreux, c'est aux français d'Evil One de continuer le show, et là, la température monte dans la salle, au sens propre comme au figuré.
Dés les premières notes, le chanteur entre sur scène en poussant un cri incroyablement puissant, on comprend de suite à qui on a affaire, et les spectateurs adhèrent assez rapidement. Le groupe se donne à fond, et le chanteur communique énormément avec le public, et ce dernier le lui rend bien.
On pourra cependant noter que lorsque le frontman s'adressait à nous entre deux chansons, on avait du mal à le comprendre, le volume du micro étant alors assez bas. De plus, un tiers de leur prestation bénéficiait d'un éclairage assez rudimentaire, avec les membres du groupe en contre-jour.
Qu'à cela ne tienne, Evil One a su nous conquérir. Le chant est puissant, il ne laisse pas indifférent. Musicalement, c'est correcte, peu de fausses notes, mais cela m'a laissé une impression de brouhaha, cela aurait pu être un peu plus mélodique à mon goût.
Avant de quitter la scène, le groupe a souhaité rendre hommage à Tankard en interprétant un passage de “(empty) Tankard”.


Tankard


Une bonne bière fraîche dans une salle bondée à l'atmosphère étouffante, et c'est reparti avec les monstres allemands du thrash, j'ai nommé Tankard.
Aussitôt sur scène, on se rend vite compte de l'énergie débordante d'Andreas Geremia, le chanteur du combo, qui est littéralement monté sur ressort. Il court dans tous les sens, et, lorsqu'il ne chante pas, semble être pris de folie au vu de ses mouvements et expressions assez inquiètants.
Dans le public, pogos et slams sont de rigueur, et certains se retrouvent malgré eux sous une pluie de bière. Les chansons s'enchaînent, et l'ambiance ne retombe pas, bien au contraire. L'hymne “(empty) Tankard” mettra tout le monde d'accord, whiskey ? beer ? peu importe, Tankard c'est festif, sans prise de tête, et, comme nous le rappelera Andreas Geremia, qu'on aime ou non, ça fait 29 ans que ça dure. On notera tout de même que le coté festif primera parfois sur la musique.
Le groupe communique bien avec le public, et le chanteur fera monter sur scène un “sosie” d'Udo Dirkschneider, puis une fille avec laquelle il partagera quelques pas de danse.
Le show se déroulera dans d'excellentes conditions au niveau du son et des lumières, avec peut-être une légère exagération quant à l'utilisation des stroboscopes, ça fait mal aux yeux ces petites bêtes là.
A la fin du concert, le groupe reviendra pour un rappel de trois chansons suite aux “Zugabe” de certains membres du public, visiblement allemands eux aussi. La soirée s'achèvera en beauté sur la reprise d'”(empty) Tankard”, entonnée sur scène avec Voice of Ruin et Evil One.

Le Grillen à Colmar est certes une salle de petite capacité, mais n'a rien à envier aux grandes, les groupes s'y produisant sont de qualité, et cette deuxième soirée du “Thrash Attacks” l'a prouvé.


____________
niveau 9NanoRoux
Fondateur, Webmaster
Shogun (Samurais)



Homme Inscrit le : 8 mars 07
Messages : 12819
Localisation : Singapour, SG
- Modo de ce forum-


Signaler ce message Répondre en citant
MessageSujet: Re : Live Reports d'Heidra   Heure du post :dim. 3 avril 11 - 13:19

Merci pour ton rapport Heidra !

D'abord, félicitations, il est très bien. Bien écrit, précis, il nous donne une bonne description du concert.

Pour progresser, quelques points :
- N'hésite pas à être plus négative. Côté positif, tu utilises beaucoup d'adjectifs "incroyablement puissants", "énormes" etc, n'hésites pas à contrebalancer en parlant franchement des points négatifs (par exemple sur le "mais cela m'a laissé une impression de brouhaha, cela aurait pu être un peu plus mélodique à mon goût."). D'ailleurs, tu peux enlever le "à mon goût".

- "On notera tout de même que le coté festif primera parfois sur la musique." Ce serait bien de développer sur cet aspect, on comprend que la musique était trop en retrait ?

- Une petite faute "Musicalement, c'est correcte"

- Enfin, un peu plus d'infos, ça aurait pu être intéressant. Ton descriptif des premiers groupes est très intéressant, mais est un peu court, et on a du mal à visualiser leur prestation. Peut être un peu plus d'infos sur ce qu'ils ont joué, leur style, et leur performance musicale ?
(voir sinon une liste, ici : http://fr.forum-metal.com/topic.php?t=1098-1 pour aider).


A part ça, très bien, bravo, je t'invite même à poster le rapport sur Metalship si tu le souhaites.

____________
niveau 6Heidra
Respo Myspace, Comm'
Virtuose (Artistes)



Femme Inscrit le : 13 janv. 09
Messages : 276
Localisation : Strasbourg, FR

Signaler ce message Répondre en citant
MessageSujet: Re : Live Reports d'Heidra   Heure du post :lun. 4 avril 11 - 20:59

Merci pour les encouragements, et encore davantage pour les remarques qui sont très précieuses !

J'ai quelques concerts au programme ces deux prochains mois, j'essayerai donc d'appliquer ce que tu as noté et repasserai par ici pour avoir d'autres avis et conseils.

____________
niveau 9NanoRoux
Fondateur, Webmaster
Shogun (Samurais)



Homme Inscrit le : 8 mars 07
Messages : 12819
Localisation : Singapour, SG
- Modo de ce forum-


Signaler ce message Répondre en citant
MessageSujet: Re : Live Reports d'Heidra   Heure du post :mar. 5 avril 11 - 13:25

niveau 6Heidra
Respo Myspace, Comm'
Virtuose (Artistes)



Femme Inscrit le : 13 janv. 09
Messages : 276
Localisation : Strasbourg, FR

Signaler ce message Répondre en citant
MessageSujet: Re : Live Reports d'Heidra   Heure du post :jeu. 19 mai 11 - 14:31

Et voici le suivant !

Live report
Lost in Thought – Serenity – Delain
Laiterie Strasbourg – 4 mai 2011


Deux ans après leur dernier passage à Strasbourg pour la promotion de leur album « April Rain », les hollandais de Delain sont de retour à la Laiterie. Ils sont accompagnés par les autrichiens de Serenity, et les anglais de Lost in Thought.

En arrivant devant la salle, l’entrée est étonnamment vide, seuls le bus et les agents de sécurité nous rappellent que ce soir, un concert a lieu. A l’intérieur, même constat, il n’y a pas foule, et, à en juger par l’absence de fosse à photographes et la réduction de la salle à la moitié de sa capacité, la soirée promet d’être assez intimiste.

Lost in Thought

Alors que les premiers rangs commencent à se remplir, les anglais de Lost in Thought, un groupe de power metal créé en 2007, montent sur scène.

Les premières chansons donnent une impression d’amateurisme, les musiciens jouent simplement leurs morceaux, sans motivation ou expression particulière. A contrario, le chanteur a des attitudes de « star », comme s’il jouait devant un public conquis d'avance, alors qu’il n’a que peu de retours.

Malgré des balances assez mauvaises, le groupe se défend bien au niveau musical, avec notamment un bon mélange entre parties rythmées au son assez lourd, et des parties plus mélodiques, on comprend alors un peu mieux qu’il nous ait été présenté comme un groupe de metal progressif.

Tout au long du set, on aura droit à un groupe très statique. Seul le chanteur se déplace autour de son pied de micro, mais il quitte quasi systématiquement la scène en plein morceau lorsqu’il ne chante pas, ce qui est assez surprenant.

Pour cette prestation de Lost in Thought, il faut entièrement distinguer le chanteur des musiciens. Ces derniers sont assez peu expressifs, mais jouent correctement et proposent de bons passages instrumentaux. Le guitariste est parfois amené à faire les chœurs, et il le fait bien. Contrairement à lui, lorsque le chanteur est présent sur scène, il a du mal à tenir les notes et son chant est assez mauvais dans l'ensemble. Il y aura beaucoup de tentatives ratées de passages puissants et aigus, et lorsque le guitariste et le chanteur sont en duo, c’est parfois faux, ce qui est malheureusement accentué par le son assez mauvais. Ces anglais bénéficieront cependant de bonnes lumières, très simples, mais suffisantes, avec tous les membres du groupe mis en avant par un éclairage de face.

Globalement, la prestation de Lost in Thought a été assez décevante, ce qui est principalement du au chanteur. Rien n’a été dit, mais peut-être avait-il un souci ce jour là, cela expliquerait les absences à répétition, et les problèmes de justesse. Musicalement, le groupe a un bon potentiel, à voir d’ici quelques temps peut-être.


Serenity

Changement complet d'ambiance avec les autrichiens de Serenity. Après une intro orchestrale, les musiciens entrent sur scène en courant, et commencent directement leur premier morceau. Puis arrive Georg Neuhauser, le chanteur carismatique de la formation. Cela débute fort, le groupe est très dynamique et leur power metal symphonique entraîne rapidement le public.

Serenity interprètera notamment “Far From Home” et “when Canvas Starts to Burn” du dernier album “Death and Legacy”. Lisa Middelhauve, ancienne chanteuse de Xandria, montrera sur scène pour accompagner Georg sur les chansons “Changing Fate” et “Fairytales”, le show prendra alors une tournure théâtrale, avec un jeu entre les deux chanteurs. Malheureusement, Lisa n'est pas toujours à fond dans son rôle, et on la surprendra à relacher son ton sérieux pour sourir au public et aux musiciens, ce qui n'enlève cependant en rien la qualité de la prestation musicale.

Durant le set de Serenity, les choeurs sont très présents, et pour cause, hormi le guitariste, tous les membres du groupe sont mis à contribution, et le résultat est impressionnant pour du live. Les autrichiens nous proposeront notamment quelques secondes d'un magnifique a cappella sur la fin de la chanson “Fairytales”. Nous aurons également droit à une belle ballade, interprétée par le batteur et le chanteur uniquement accompagnés d'une guitare sèche. Le show est donc très varié, le public semble apprécier, et participe bien au concert. Les musiciens semblent aussi se faire plaisir sur scène, on surprendra même le claviériste à faire de l'air guitar lorsqu'il ne joue pas.

Les conditions de lumière seront identiques à celle de Lost in Thought, éclairage simple mais correct et suffisant. Au niveau des balances, on regrettera cependant les soucis de volume micro de Georg. Dés qu'il commençait à chanter, le son était très faible et augmentait au fur et à mesure, ce qui était dérangeant à l'oreille et gachait légèrement la prestation qui était d'excellente qualité.

A la fin du set, alors que le guitariste enlève son instrument, le chanteur regarde discrètement sur sa montre et nous annonce une autre chanson, ce qui ne semblait pas être prévu vu l'étonnement et les regards interrogateurs des musiciens, les strasbourgeois ont donc ce soir droit à un petit extra.


Delain

Après un tour au bar où l’on croisera les membres de Serenity et Lost in Thought, retour dans la salle pour la tête d’affiche de la soirée : Delain.
Tout comme lors de son dernier passage à Strasbourg en 2009, le groupe semble être très attendu par le public, et lorsque les lumières s’éteignent, la fosse se remplit très vite, et on commence à se sentir serré.

Les musiciens entrent alors sur scène, suivi de Charlotte Wessels, la chanteuse de la formation. Ils nous proposent une prestation énergique, et sont très proches du public. Delain n’est pas là pour faire la promotion d’un nouvel album car il n’est tout simplement pas encore terminé. Cette tournée est donc davantage là pour intégrer le nouveau guitariste, et tenter de souder et stabiliser le line-up, qui a connu quelques changements dernièrement.
La chanteuse prendra bien le temps de nous présenter Timo Somers, le guitariste officiellement dans le groupe depuis début avril, soit peu de temps avant le début de la tournée. Il est bien présent sur scène, toujours très souriant, a véritablement la musique dans la peau et ne passe pas inaperçu avec ses mimiques lorsqu’il joue.

De manière générale, ce line-up a très bien fonctionné, les membres de Delain semblent ravis de se produire sur la scène de la Laiterie, notamment de part le bel accueil du public strasbourgeois. Il y aura même deux crowd surfing sur la chanson « Invidia », ce qui n’est pas arrivé depuis un moment selon les dires du groupe.

Au fur et à mesure de la soirée, on entendra entre autres les titres « Stay Forever », « April Rain », « The Gathering » et la ballade « Start Swimming » durant laquelle la chanteuse est seule à l’avant de la scène, les musiciens étant en retrait. Des chansons du prochain album sont également interprétées en avant-première dont « Get the Devil out of Me » qui n’a pas encore de titre définitif, et « Milk and Honey ». Elles sont bien accueillies par le public, et s’inscrivent dans la même veine qu’ « April Rain ». Cette tournée est donc également l’occasion de tester en live des extraits du prochain opus, et, à la sortie du concert, les membres du groupe sont là pour récupérer les avis des spectateurs.

Au niveau des éléments scéniques, on regrettera l’éloignement du batteur et du claviériste, dû à une scène assez profonde. On les perd un peu derrière la chanteuse et les guitaristes qui sont très dynamiques à l’avant. Les lumières viennent principalement du fond de scène, et le groupe n’est pas toujours éclairé de face, ce qui est assez dommage. Il s’agit donc d’une lumière d’ambiance plutôt que d’une volonté de mettre en valeur les musiciens. Cela est complété par des fontaines de fumée de chaque coté de la scène qui donne un bel effet, mais cache systématiquement le bassiste et le guitariste. Les balances quant à elles sont bonnes.

Vers la fin du set, Charlotte Wessels remerciera deux fans qui suivent le groupe en tournée depuis plusieurs années, et dont l’un d’entre eux fête son cinquantième concert de Delain. Le show se terminera ensuite en beauté, ambiance festive avec un public conquis et des serpentins qui tombent dans la salle.



Deux ans après leur premier passage à La Laiterie, Delain continu à attirer un public strasbourgeois très ecclétique, et nous a prouvé en live que le groupe était prêt à revenir sur le devant de la scène, malgré les récents soucis de line-up, et le retard concernant la sortie du prochain album. Bien que ce concert, certes agréable, n'avait rien d'exceptionnel, on pourra tout de même retenir un fait assez rare, à la sortie de la salle, tous les membres des groupes étaient présents pour des photos, autographes, ou tout simplement pour discuter avec les spectateurs.


____________
niveau 9NanoRoux
Fondateur, Webmaster
Shogun (Samurais)



Homme Inscrit le : 8 mars 07
Messages : 12819
Localisation : Singapour, SG
- Modo de ce forum-


Signaler ce message Répondre en citant
MessageSujet: Re : Live Reports d'Heidra   Heure du post :lun. 30 mai 11 - 16:03

Merci pour ton rapport !
Peut-être que le chanteur anglais quittait la scène pour laisser plus la place aux musiciens ? (ou peut être que rester sans rien faire sur scène le déstabiliserait ? ;-))

N'hésite pas à poster tes prochains rapports (surtout pour des groupes internationaux) sur le site ;-). Il y a juste quelques tournures à peut être reprendre, mais sinon le rapport retranscrit bien le concert, et l'analyse et la description sont assez complètes, merci !

____________
niveau 6Heidra
Respo Myspace, Comm'
Virtuose (Artistes)



Femme Inscrit le : 13 janv. 09
Messages : 276
Localisation : Strasbourg, FR

Signaler ce message Répondre en citant
MessageSujet: Re : Live Reports d'Heidra   Heure du post :mer. 1 juin 11 - 17:46

Les allées et venus de ce chanteur resteront un mystère ^^

Merci de me permettre de poster sur le site :)

____________
 Réponse rapide
  Page 1 sur 1
Forum Metal - Communauté Metalship :: Site Metalship :: Forum des apprentis chroniqueurs : formation Metalship
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet



Groupes en rapport
Tankard
Tankard
Thrash Metal (Allemagne)

4 vidéos

Rapports de concerts:

Delain
Delain
Symphonic Metal (Pays-Bas)

34 vidéos
8 MP3s

Rapports de concerts:

Xandria
Xandria
Symphonic Metal (Allemagne)

31 vidéos

Rapports de concerts: